Avant de réaliser des investissements dans un pays, il est judicieux de s’informer sur la fiscalité appliquée par ce dernier sur les entreprises. Bien que l’Andorre soit une terre plébiscitée pour la création d’entreprises au cours de ces dernières années, il est de votre avantage de connaitre les taxes qui impacteront votre activité une fois sur place. La Principauté Andorrane n’applique certes pas un nombre illimité de taxes aux revenus perçus par les sociétés sur place. Mais elle est rigoureuse sur le fait que vous devez les payer régulièrement. Dans cet article, vous allez découvrir les principales taxes applicables aux entreprises installées en Andorre.

Prélèvement de l’impôt sur les sociétés en Andorre

L’Andorre prélève deux principaux types d’impôts sur les bénéfices réalisés par les entreprises andorranes. On distingue :

  • L’impôt sur les sociétés andorranes (IS) ;
  • L’impôt sur général indirect (IGI).
Prélèvement de l’impôt sur les sociétés en Andorre

Dans la Principauté Andorrane, le système fiscal applicable aux sociétés est représenté par l’impôt sur les sociétés. Ce type d’impôt est instauré en Andorre en 2012. Il prend en compte les profits réalisés par la société imposée. Pour une création d’entreprise, la fiscalité andorrane offre un accompagnement très avantageux aux entreprises durant les trois premières années. Il s’agit d’allègements voire d’exonération de certaines charges.

Prélèvement de l’impôt général indirect aux entreprises andorranes

L’impôt général indirect est celui qui est prélevé sur l’ensemble du territoire andorran. Mais il peut y avoir des exceptions.

Le taux de 4,5 % applicable la plupart du temps

L’impôt général indirect est plafonné à 4,5 % en Andorre. Il s’agit de la taxe appliquée à la consommation des biens et des services sur le territoire andorran. Cet impôt compte parmi les plus bas d’Europe. Il fait partie des mesures adoptées par le Gouvernement d’Andorre pour convaincre les investisseurs étrangers à créer des sociétés dans la principauté.

Le taux de 4,5 % applicable la plupart du temps

Avant d’adopter ce type d’impôt, l’Andorre pratiquait de nombreux autres types de taxes. Le choix d’abandonner les taxes auparavant applicable au profit de l’assouplissement de la réglementation fiscale aux sociétés andorranes a simplifié le cadre de la fiscalité indirecte.

Quelques exceptions applicables à la fiscalité des entreprises en Andorre

Les marchandises et services vendus à l’extérieur d’Andorre ne sont certes pas soumis à l’impôt général indirect. Mais il existe des exceptions pour lesquelles le taux peut varier. Ces exceptions sont de mises selon que le taux concerne :

  • 0 % : les soins de santé ou les dépenses liées à l’hospitalisation publique, les services d’aide sociale réalisée par des professionnels, les prestations d’éducation, d’enseignement, de garderie, les services associés au sport ou à l’éducation physique dispensés par des organismes publics, le transport en ambulance, les prestations culturelles, la location d’appartements ou de maisons pour particulier, etc.
  • 1 % : les produits d’alimentation autres que les boissons alcoolisées, l’eau propre à la consommation, les plantes, les animaux vivants, les librairies, les journaux, etc.
  • 2,5 % : les expositions, les musées, les transports, les théâtres, les parcs thématiques, les jardins botaniques et zoologiques, les centres thermoludiques, les galeries d’art, etc.
  • 9,5 % : les services bancaires et financiers.

Retrouvez d’autres pages similaires

Concrétisez votre projet d’expatriation dès maintenant !

Prendre Rendez-vous

Les banques en Andorre