Les chefs d’entreprise sont constamment en quête de nouvelles opportunités d’investissement. Et quand ils peuvent trouver un cadre qui les favorise du point de vue de la fiscalité, ils n’hésitent pas à la saisir. En voyant les choses ainsi, on comprend mieux pourquoi de plus en plus d’investisseurs se ruent vers l’Andorre pour créer leurs entreprises. Dans ce billet, nous vous expliquons comment la principauté andorrane s’est imposée comme un paradis pour les dirigeants d’entreprise en Europe et dans le monde.

Des taux d’impôt attractifs

Le premier argument qui amène de nouveaux investisseurs dans la principauté est le taux prélevé en guise d’impôt. En Andorre, le taux pour impôt est de 10 %. En France par exemple, on parle de 28 %. Or, ce n’est pas toujours facile de s’engager à payer un taux aussi élevé quand on sait qu’il est possible de payer 3 fois moins dans un pays voisin. En France, il existe aussi des charges comme la contribution économique territoriale ainsi que la cotisation sur la valeur ajoutée des sociétés. Dans la principauté, aucune de ces charges n’existe. Les charges du dirigeant d’entreprise se résument aux taxes gouvernementales forfaitaires qui ne coûtent que quelques centaines d’euros par an.

Des taux d’impôt attractifs

Les chefs d’entreprises qui résident en Andorre peuvent profiter de l’inexistence de la double imposition. Une fois qu’ils ont payé les 10 % d’impôt, ils peuvent se partager les dividendes sans aucune crainte. En tant que dirigeant d’entreprise, vous êtes obligé de participer au système de sécurité sociale. À cet effet, vous devez payer les cotisations sociales. 

Ces cotisations sont très faibles en Andorre. Elles correspondent à 22 % du salaire annuel moyen de l’année écoulée. La TVA aussi ne coûte pas grand-chose. Elle est seulement de 4,5 %. En créant une société dans la principauté, vous bénéficiez de ce taux sur tous les achats que vous aurez à effectuer sur le territoire andorran et à l’extérieur.

Une législation très stable

L’Andorre est un pays qui apporte très peu de modifications à ses lois. Cela permet aux dirigeants qui s’y rendent de profiter longuement de la loi en vigueur sans risquer d’affronter un changement radical du jour au lendemain. Dans la principauté, il y a à peine 2 lois votées chaque mois. Et lorsqu’elles sont adoptées, elles ne font généralement que quelques pages. À titre de comparaison, des dizaines de milliers d’amendements sont déposés au parlement français chaque année.

Une législation très stable

La loi de commerce qui est en vigueur dans la principauté se résume en 108 articles seulement. Il s’agit de 16 pages qui se succèdent. Tandis que dans certains pays, le code du commerce peut dépasser les 1000 pages. Une telle stabilité est un argument de taille pour tout chef d’entreprise qui voudrait ouvrir une nouvelle structure en Andorre.

Un autre atout qui rend heureux les investisseurs étrangers qui se rendent en Andorre est la main d’œuvre. En effet, lorsque vous implantez une société dans la principauté, quel que soit son type, vous pouvez recruter des Andorrans pour travailler dans votre entreprise. Précisons que le salaire moyen en Andorre est moins élevé qu’en France.

Tous ces arguments font que la principauté s’impose en Europe comme une destination idéale pour le créateur d’entreprise.

Retrouvez d’autres pages similaires

Concrétisez votre projet d’expatriation dès maintenant !

Prendre Rendez-vous

Les banques en Andorre