Quelles sont les taxes en Andorre ?

En principe, les impôts en Andorre se présentent sous trois formes : IGI, IRPF et IS. De plus, la Principauté n’applique pas la double imposition pour les investisseurs non-résidents. Ils comportent également d’autres prélèvements spécifiques. Cette fiscalité communale varie d’une paroisse à l’autre du pays. Pour les impôts directs, les plus connus sont le PLV, l’IRNR, les revenus d’épargne et les jeux. Un impôt indirect comprend les ITP, le service d’assurance et ainsi que la taxe d’accise.

Fiscalité dans la Principauté : zoom sur les impôts en Andorre

Les taxes appliquées dans le pays varient d’un contexte à l’autre : consommation, société ou particulier, localisation géographique, etc. Une bonne compréhension du système des impôts en Andorre permet de prendre la meilleure décision pour son installation.

L’IGI ou Impôt Indirect Général en Andorre

L’IGI ou Impôt Indirect Général en Andorre

Le taux en moyenne applicable est de 4,5 % pour l’IGI, communément appelé TVA dans d’autres pays. Néanmoins, certains services bénéficient de tarif spécial ou de réduction. C’est le cas des systèmes éducatifs et médicaux entre autres avec le taux super-réduit de 0 %. On cite aussi le pourcentage réduit de 1 % pour la consommation humaine : eau et aliments. Les transports hors câble et structures culturelles et artistiques bénéficient d’un tarif spécial de 2,5 %. Pour leur part, les services bancaires sont imposables à 9,5 %.

L’IS ou Impôt sur les Sociétés

Un impôt Andorre appliqué sur les sociétés représente un de ses plus grands atouts puisque le taux généralement en vigueur est de 10 %, avec un système de bonus dans certaines circonstances. Pendant les premières années d’activité, l’imposition est plus flexible dans le pays. Une entreprise paye par exemple 5 % pour les premiers 50 000€ de bénéfices.

Puis ce pourcentage passe à 10% d’imposition lorsque l’entreprise atteint les 100 000€ de bénéfices.

Les conseils d’une entreprise spécialisée dans l’accompagnement d’expatriation en Andorre comme Andorra-Gestoria se révèlent d’une importance capitale.

L’IRPF ou Impôt sur les revenus des particuliers

L’IRPF ou Impôt sur les revenus des particuliers

La Principauté d’Andorre se démarque par les avantages qu’elle offre à ses résidents grâce à une taxe très basse. Un revenu en-dessous de 24 000 euros n’est pas imposable. Entre 24 000 et 40 000 euros, les particuliers résidents paye 5 % en impôt sur le revenu. Le taux général de 10 % est applicable à tout revenus au-dessus de 40 000 euros.

Fiscalité en Andorre : Comparatif des taxes andorranes et européennes

Andorre se caractérise par sa faible imposition par rapport à d’autres pays. En effet, la TVA applicable est à 4,5 % contre 20 % et 21 % respectivement pour la France et l’Espagne. Au Portugal et en Allemagne, le taux d’imposition sur la consommation est de 23 % et 19 %.

Concernant les impôts sur les sociétés, Andorre ne prélève que 10 % en moyenne. Le taux est de 25 % et 33,3 % en Espagne et en France. Les gouvernements portugais et allemand imposent respectivement 31,5 % et 29,8 % aux sociétés. Les taxes applicables sur le revenu des personnes physiques sont de 10 % en Andorre. La France et l’Espagne apposent 40 % et 45 %. L’Allemagne et le Portugal prélèvent 45 % et 48 % sur le revenu des particuliers.

La question sur les impôts est toujours complexe mais en Andorre tout est globalement simplifié en termes de fiscalité à condition que vous soyez bien accompagné dès le début. Notre société vous accompagne dans la création de votre société et résidence andorrane.