Investissement immobilier en Andorre : un emplacement de choix pour un marché en pleine expansion

Investir dans l’immobilier dans la Principauté andorrane est une décision mûrement réfléchie, car les enjeux sont importants. Les opportunités d’affaires se développent constamment, mais la rigueur sur le choix s’impose : quand, où et comment investir. En Andorre, l’immobilier constitue actuellement l’un des points forts du pays. Depuis ces dernières années, le marché évolue, justifiant l’intérêt qu’il suscite auprès des acteurs économiques internationaux.

Un vaste choix immobilier en Andorre

Andorre propose à ses investisseurs toute une panoplie de biens immobiliers. Organisé en paroisses, disposant chacune de ses législations fiscales, le pays regorge d’opportunités à saisir. De plus, le gouvernement met en place des législations souples pour encourager les investisseurs à choisir l’immobilier pour leurs placements.

En effet, les autorités andorranes délivrent une autorisation permettant ensuite d’acquérir autant de biens que voulu. Le choix est vaste entre les appartements, les chalets, les locaux commerciaux ou les maisons résidentielles. Par ailleurs, d’autres préfèrent se concentrer sur les terrains ou les parcs de stationnement. Ces derniers constituent actuellement les plus rentables des investissements en présentant de moindres risques et peu d’entretien.

Un contexte idéal pour les investisseurs immobiliers

Un contexte idéal pour les investisseurs immobiliers

Bien que la crise mondiale ait affecté le marché immobilier andorran, la situation s’est rapidement stabilisée pour la Principauté. L’essor de la vente et d’acquisition de biens immobiliers s’explique ainsi par les différents avantages possibles.

D’abord, aucune taxe ne s’applique pour l’achat de biens en Andorre. Ensuite, le gouvernement accorde un achat illimité dès la délivrance d’une autorisation. Enfin, le prix moyen sur l’ensemble du territoire est avantageux dans la plupart des cas.

Comparée à ses voisins européens, Andorre offre aux investisseurs immobiliers les meilleures conditions pour développer leurs affaires. De plus, l’acquéreur peut être un résident ou non, aucune distinction au niveau des formalités n’est appliquée.

L’évolution du marché immobilier en Andorre

Dans la Principauté d’Andorre, l’immobilier bénéficie de nombreuses solutions ayant permis au marché de rester compétitif sur le plan international. Depuis la mise en place de nouvelles législations en 2012, les secteurs économiques ont fait l’objet d’une sorte de restructuration. Les investisseurs étrangers se sont davantage intéressés au pays en diversifiant leurs activités. Le secteur immobilier a enregistré jusqu’à 1,5 million d’euros d’investissements.

Par ailleurs, les non-résidents obtiennent une résidence passive dès qu’ils placent 400 000 euros au minimum. L’immobilier représente à ce titre le plus avantageux et le plus simple des investissements. Le niveau de vie en Andorre favorise aussi la croissance du marché.

Les différentes localisations pour investir dans la Principauté

Les différentes localisations pour investir dans la Principauté

La répartition géographique des investissements immobiliers en Andorre dépend de la préférence des acquéreurs. En effet, les résidents sont plus attachés à la capitale. Justifiant ainsi leur intérêt pour les appartements et les autres types de biens.

Les touristes sont plus intéressés par les paroisses plus lointaines. Cette attirance s’explique certainement dans les activités de loisirs et les patrimoines historiques plus situés dans ces zones. Néanmoins, la plus convoitée des paroisses est La Massana. Elle bénéficie d’une situation stratégique autant pour les étrangers que pour les Andorrans. Le pays est desservi par un tunnel la reliant à la capitale et à la station de ski. De plus, les prix immobiliers appliqués dans La Massana sont compétitifs.

Investir dans l’immobilier en Andorre pour les particuliers

La condition sine qua non pour investir dans l’immobilier en Andorre est l’obtention de l’autorisation d’achat. Par sa seule possession, tout individu remplissant les critères d’éligibilité peut acquérir tous les biens qu’il désire. Aussi, ce document ouvre à des investissements illimités que ce soit sur des maisons, parcs de stationnement, chalets ou autres.

Par ailleurs, grâce à des conventions ou accords bilatéraux en Andorre, l’immobilier ne présente aucun risque de conflit de résidence. Concrètement, le titulaire du statut de résidence fiscale répond à quelques critères afin de bénéficier de cet atout. Par la même occasion, les résidents andorrans sont autorisés à acquérir un bien immobilier en France. De la même manière, aucun prélèvement n’est effectué dans le cadre du CGI.

Est-il plus intéressant d’acheter un logement ou de le louer ?

Les dernières décisions politiques andorranes avantagent notamment l’achat de bien immobilier. En effet, la Principauté exige un investissement d’une valeur de 400 euros pour attribuer automatiquement la résidence passive. Par cette voie, l’investisseur étranger atteint un double objectif : obtenir un statut de résident et acquérir un bien.

Par ailleurs, l’immobilier se présente également comme un placement sûr. Pour les demandeurs du titre de résidence active, l’achat reste encore la meilleure alternative. Cette recommandation se justifie par le faible taux d’intérêt actuellement applicable sur le territoire andorran. De plus, les dépenses sont moindres pour toute démarche d’acquisition de bien immobilier.

Néanmoins, la location est le choix privilégié par les vacanciers et jeunes émancipés en quête d’autonomie et d’indépendance financière.

Pas de frais de transmission : Un placement pérenne pour vos générations futures 

En Andorre, l’immobilier est la solution idéale pour transmettre un patrimoine à ses héritiers. Le droit de succession ne figure pas dans la législation du pays. Concrètement, aucun prélèvement d’impôt ne s’applique sur l’héritage et la part détenue par l’héritier. Cette absence de frais est avantageuse, car ces droits peuvent être élevés dans certains pays. Cette optimisation fiscale contribue au développement croissant du marché immobilier dans la Principauté d’Andorre.