L’influence de l’éducation interculturelle sur le développement des enfants expatriés

La rencontre avec un étranger peut en quelque sorte se qualifier comme une retrouvaille avec une autre culture. Les enfants expatriés ont l’avantage de bénéficier d’une vie interculturelle grâce au contact avec des personnes d’une autre nationalité. Ils disposent ainsi d’un élément clé qui pourrait favoriser leur développement. Et l’éducation interculturelle apporte sans aucun doute son lot d’avantages, mais aussi de défis.

Comprendre l'éducation interculturelle

Avec l’afflux de la migration des populations de partout dans le monde, les sociétés font face à d’importantes transformations. Elles deviennent de plus en plus multiculturelles. Pour mieux s’intégrer dans leur nouvel environnement, les enfants expatriés ont besoin de cette éducation interculturelle pour s’épanouir. Comment peut-on la définir ? Pourquoi est-elle cruciale pour les enfants immigrés ?

Qu’est-ce qu’une éducation interculturelle et quels sont ses tenants ?

une éducation interculturelle

L’éducation interculturelle est une forme d’enseignement permettant de prendre en compte la diversité ethnoculturelle, qu’elle soit religieuse, linguistique ou culturelle. Elle favorise la communication avec d’autres individus de diverses nationalités, l’ouverture d’esprit, la solidarité, la tolérance, etc.

Son objectif est principalement d’encourager une socialisation dans un monde pluraliste. Elle se destine pour la familiarisation des enfants avec les divergences et leur prépare à interagir efficacement et en toute commodité avec d’autres mondes.

Avec ce type d’éducation, les enfants peuvent évoluer dans un cadre dans lequel règne l’égalité des chances. Ils seront épargnés de la marginalisation.

L’importance d’une éducation interculturelle pour les enfants expatriés

Pour les parents expatriés avec leurs jeunes enfants, le premier grand défi est l’intégration. En plus de l’éloignement avec de nombreux autres membres de la famille et des amis, l’adaptation dans une nouvelle école relève souvent d’un vrai parcours du combattant. D’autant plus si les tout-petits et les jeunes devront faire face à une langue étrangère.

C’est dans cette perspective que l’éducation interculturelle s’avère importante pour les enfants expatriés. Elle leur permet, entre autres, de découvrir les fêtes et les cultures célébrées dans leur pays d’accueil, et ce, d’une manière qui suscite leur intérêt.

Les bénéfices de l'éducation interculturelle

bénéfices de l'éducation interculturelle

En permettant une exploration plus aisée et plus accessible des différentes cultures, les enfants immigrés peuvent développer plus rapidement leur capacité cognitive et émotionnelle. Ils pourront également enrichir leurs compétences linguistiques et communicationnelles grâce aux interactions avec les enfants locaux. Par la suite, ils pourront communiquer plus facilement dans d’autres environnements.

L’éducation multiculturelle favorise l’ouverture d’esprit. Par le biais d’un apprentissage qui tient compte de toutes les mœurs et les modes de vie, ils vont pouvoir s’ouvrir à d’autres horizons, découvrir d’autres croyances, apprendre de nouvelles cultures… Ils pourront ainsi s’adapter naturellement à différents contextes.

Les défis de l'éducation interculturelle et stratégie de réussite

Si l’inconnu n’est pas synonyme de danger en expatriation, les enfants pourront toujours rencontrer des problèmes durant ce nouveau changement dans leur vie. Et même si l’éducation interculturelle peut apporter sa part, il n’en reste pas moins qu’elle devra également faire face à d’importants défis. Il faudrait qu’elle tienne compte du choc culturel, de l’intégration et de l’équilibre entre les cultures.

Afin d’assurer la réussite d’une éducation interculturelle, il reste ainsi nécessaire de choisir une stratégie adaptée. Les enfants expatriés devront disposer d’un soutien adéquat, tant dans le cadre familial que scolaire. Ils devront bénéficier de diverses activités, disciplines et ressources leur permettant d’enrichir leur expérience interculturelle. Il peut, par exemple, s’agir des activités extra-scolaires.